Archives du mot-clé hockey

LNH 2016-2017

cut

Une nouvelle saison de la LNH est à notre porte. Malgré une évidente baisse d’intérêt pour le hockey en générale – jeu défensif, moins d’émotion – voici mes prédictions pour 2016-2017.

Association de l’Est

       Atlantique  

  • 1. Tampa Bay : Une attaque terrifiante/Équipe bien dirigée/ Très bons gardiens;
  • 2. Montréal : Si l’attaque fonctionne et si le jeu de Beaulieu grimpe d’un cran;
  • 3. Detroit : Constance/Bien dirigé/Faiblesse à la ligne bleue;
  • 4. Boston* : Trop de changements dans les dernières années;
  • 5. Buffalo : Encore trop jeune/Point d’interrogation devant le filet;
  • 6. Ottawa : Une équipe imprévisible;
  • 7. Floride : Un gardien usé/Pourquoi avoir fait le ménage à la ligne bleue?
  • 8. Toronto : Une position habituelle;

        Métropolitaine

  • 1. Washington : Sur papier, ils ont le meilleur club de la LNH;
  • 2. Pittsburgh : Peu de faiblesse/Ils seront fatigués après un long printemps;
  • 3. Rangers NY : Formation maintenant très ordinaire;
  • 4. Islanders NY*: Excellents gardiens/Bonne défensive/Trop de changements à l’attaque;
  • 5. Philadelphie : Si les gardiens tiennent le coup/Un jeune défenseur doit se lever;
  • 6. New Jersey : La venue de Hall est un coup de maître/Schneider est l’un des meilleurs gardiens;
  • 7. Columbus : Ils ont besoin d’être en santé et d’une remarquable saison de Bobrovsky;
  • 8. Caroline : Ca s’en vient, mais la défense doit prendre de l’expérience;

Association de l’Ouest

        Centrale

  • 1. Dallas : En saison, les gardiens font l’affaire, mais pas en séries;
  • 2. Chicago : Le plafond salarial fait mal, surtout en attaque;
  • 3. St. Louis : Si les jeunes continuent leur progression!
  • 4. Nashville* : Ribeiro et Fisher comme 2e et 3e joueurs de centre? Ouch!
  • 5. Winnipeg : Imprévisible/Gardiens moyens/Est-ce que Trouba partira?
  • 6. Colorado : Une défense trop ordinaire pour être dans le peloton de tête;
  • 7. Minnesota : Un bon entraîneur, mais avec une équipe sous la moyenne;

         Pacifique

  • 1. San Jose : Ils seront premiers seulement si Thornton ne décline pas;
  • 2. Anaheim : Un directeur général médiocre/Problèmes à l’aile gauche;
  • 3. Los Angeles : Il manque de punch à la l’attaque;
  • 4. Calgary*: Gaudreau devra être signer rapidement pour que les Flames aillent une chance;
  • 5. Arizona : Et les jeunes maintenant;
  • 6. Edmonton : Le pire DG de la LNH. Il a encore (comme à Boston) échangé ses 1ers choix;
  • 7. Vancouver : Ils n’ont aucune force;

 * En série (wild cards)

 

  • FINALISTES DE LA COUPE STANLEY :
  • Tampa Bay c. Chicago
  • GAGNANT DE LA COUPE STANLEY :
  • Tampa Bay
  • HART : Vladimir Tarasenko, St. Louis
  • VÉZINA : Braden Holtby, Washington
  • ART ROSS : Jamie Benn, Dallas
  • CALDER : Pavel Zacha, New Jersey
  • MAURICE-RICHARD : Alex Ovechkin, Washington
  • NORRIS : Drew Doughty, Los Angeles
  • JACK ADAMS : Jon Cooper, Tampa Bay
  • MEILLEUR MARQUEUR DU CH : Max Pacioretty
  • DÉCEPTION DU CH : David Desharnais
  • SURPRISE DE L’ANNÉE : Calgary
  • DÉCEPTION DE L’ANNÉE : Edmonton

A vous de faire vos choix! Bonne saison!

 

 

 

 

Publicités

La fin d’une saison longue et terne

La fin d’une saison longue et terne

3433334

Entremêlée de la pause olympique, la saison régulière 2013-2014 vient de se conclure dans la LNH … enfin je devrais ajouter.

Le Canadien de Montréal a connu une saison exceptionnelle, un peu venue de nulle part, malgré le positivisme des partisans, en octobre.

Cependant, personnellement, ce fut la saison la plus longue depuis l’ère Réjean houle. Je ne parle pas du fait que la saison était de 82 matchs versus le 48 de l’an passé, mais davantage en termes d’excitation et d’enthousiasme. Le hockey est un sport de passion, qui, lorsque bien joué, est le plus plaisant à regarder. Alors qu’à la sortie du lock-out 2004-2005, le jeu était redevenue des plus passionnants suite à divers changements, on est en train de revivre l’époque du « dead puck era (1995-2003)« , soit d’avoir des matchs ennuyants. Les entraîneurs se sont ajustés. Pour sauver leur peau, ils ne voient souvent qu’une seule solution : le jeu défensif à outrance. Certes, il y a  beaucoup de talents, les gardiens sont meilleurs, l’intensité est élevée, mais ce sont les systèmes défensifs qui ont prédominés et ressortis la dernière saison.

Qui dit jeu défensif, dit moins de buts. En 2013-14, les parties de 5 buts ou moins au total des 2 équipes ont été légion, on n’a vu qu’un seul buteur de 50 buts et plus (51) et un seul pointeur de plus de 100 points (104). La meilleure équipe offensive n’a marqué que 263 buts durant la saison (3,21/match) ! Un match 0 à 0 au baseball peut être très excitant, c’est rarement le cas au hockey.

On ne peut reprocher à la LNH toutefois son inaction, par les nombreux changements de règlements ou les diverses restrictions concernant l’équipement des gardiens. Les gradins sont remplis et la LNH vient de signer des gros contrats de télévision. Son produit n’a jamais été aussi en demande. Mais je suis certain que les grands penseurs de la ligue ont tout de même des inquiétudes sur le déroulement très terne de plusieurs matchs. Qui, outre les entraîneurs, apprécient le jeu ultra défensif qui rend le spectacle souvent très dure à regarder ? La zapette ne s’est jamais fait autant allée pendant les matchs, que cette année. Dans mon cas du moins.

Même le nouveau format des divisions n’a pas donné l’engouement voulu. L’intensité n’est pas en cause, mais l’émotion est souvent absente, il faut le noter. Le but des nouvelles divisions était de créer ou recréer des rivalités. Et qui dit rivalités dit jeu palpitant. Ce fut un résultat mi-figue mi-raisin. On n’a limité qu’à 4 ou 5 les confrontations entre les équipes d’une même division, alors que la ligue a insisté pour en offrir 2 « inter association ». On devrait augmenter les matchs « de division » et réduire ceux Est versus Ouest. Les rivalités augmenteront aussitôt, le jeu n’en sera que plus intéressant.

Que faire pour améliorer le spectacle ? L’éternel question. Sans entrer dans une profonde analyse, je peux rapidement mentionner : refuser les dégagements en désavantage numérique, supprimer le point pour une défaite en surtemps ou permettre aux gardiens d’aller derrière le filet.

Suis-je encore une fois nostalgique du bon vieux temps ? Oui et non. Je m’ennui évidemment du hockey de mon enfance, mais je n’avais rien à reprocher au hockey post lock-out 2004-05. J’avais plus de 25 ans, alors ma lassitude actuelle n’est pas une affaire de nostalgie.

Le problème est revenu progressivement, pas d’un coup. La fin du jeu terne et vite SVP.

Je vous souhaite tout de même de très bonnes séries 2014, et Go Habs go 🙂